CONSCIENCE (H.)


CONSCIENCE (H.)
CONSCIENCE (H.)

CONSCIENCE HENRI (1812-1883)

Écrivain flamand. Épris de son pays, Conscience résolut d’écrire en une langue que la bourgeoisie francophone de l’époque considérait comme un patois destiné au vulgaire. Le romantisme nationaliste lui inspira Le Lion de Flandre (De Leeuw van Vlaanderen , 1838), récit épique de la révolte des municipalités flamandes contre la France et de leur victoire à la bataille des Éperons d’or (1302). Ce roman, qui inaugurait le renouveau des lettres flamandes en Belgique, situait en même temps son auteur parmi les maîtres du roman historique en vogue dans le courant romantique européen. Jacob van Artevelde (1849) ainsi que Les Vilains de Flandre (De Kerels van Vlaanderen , 1871) confirmèrent ce talent.

Ce ne fut cependant pas la seule veine exploitée par Conscience. Certains aspects de la vie urbaine et surtout de la vie champêtre lui ont inspiré nombre de nouvelles et de romans. Ils se caractérisent par un réalisme qu’on pourrait qualifier d’idyllique, par un moralisme un peu appuyé et une tendance à la sentimentalité. On peut citer: Les Souffrances d’une mère (Wat een moeder lijden kan , 1844), Siska van Roosemael (1844), Baas Gansendonck (1850), Houten Clara (1850), Le Gentilhomme pauvre (De arme edelman , 1851), ainsi que les idylles villageoises — Blinde Rosa (1850), Le Conscrit (De Loteling , 1850), Rikke-tikke-tak (publié d’abord en feuilleton, 1845; puis en livre, 1851). On lui doit également un récit d’aventures, Le Pays de l’or (Het goudland , 1862).

Très lu dans son pays, le plus traduit des romanciers flamands, Conscience publiait en 1881 son centième ouvrage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Conscience — conscience …   Philosophy dictionary

  • CONSCIENCE — Le mot latin conscientia est naturellement décomposé en «cum scientia». Cette étymologie suggère non seulement la connaissance de l’objet par le sujet, mais que cet objet fait toujours référence au sujet lui même. Le terme allemand Bewusstsein… …   Encyclopédie Universelle

  • Conscience — • The individual, as in him customary rules acquire ethical character by the recognition of distinct principles and ideals, all tending to a final unity or goal, which for the mere evolutionist is left very indeterminate, but for the Christian… …   Catholic encyclopedia

  • conscience — CONSCIENCE. s. f. Lumière intérieure, sentiment intérieur par lequel l homme se rend témoignage à luimême du bien et du mal qu il fait. Conscience timorée. Conscience délicate. Conscience scrupuleuse. Conscience tendre. Bonne conscience.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • conscience — Conscience. s. f. Lumiere interieure, sentiment interieur, par lequel l homme se rend tesmoignage à luy mesme du bien & du mal qu il fait. Conscience honorée conscience delicate. conscience scrupuleuse. conscience tendre. bonne conscience.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • conscience — Conscience, Dire en sa conscience, Bona fide dicere. A ma conscience, Selon ce que je pense, Ex animi sententia. Homme de bonne conscience, Religiosus. Loyauté et bonne conscience, Religio et fides, B. Une exemplaire d une droite et bonne… …   Thresor de la langue françoyse

  • Conscience — Con science, n. [F. conscience, fr. L. conscientia, fr. consciens, p. pr. of conscire to know, to be conscious; con + scire to know. See {Science}.] 1. Knowledge of one s own thoughts or actions; consciousness. [Obs.] [1913 Webster] The sweetest… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • conscience — con·science adj: exempting persons whose religious beliefs forbid compliance conscience laws, which allow physicians...to refuse to participate in abortions W. J. Curran Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • conscience — early 13c., from O.Fr. conscience conscience, innermost thoughts, desires, intentions; feelings (12c.), from L. conscientia knowledge within oneself, sense of right, a moral sense, from conscientem (nom. consciens), prp. of conscire be (mutually) …   Etymology dictionary

  • conscience — [kän′shəns] n. [OFr < L conscientia, consciousness, moral sense < prp. of conscire < com , with + scire, to know (see SCIENCE): replacing ME inwit, knowledge within] 1. a knowledge or sense of right and wrong, with an urge to do right;… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.